Qu’est ce qu’il se passe avec United Airlines :

On n’a jamais vu une compagnie aérienne faire face à autant de controverses en si peu de temps c’est juste incroyable, ils enchaînent les bad buzz de façon historique, résumons un peu tout ça.

 

Première péripétie, nous sommes fin Mars 2017 et des jeunes filles se voient refuser l’accès à l’avion, car elle porte : DES LEGGINS. À partir de là tout le monde s’offusque, c’est quoi cette discrimination envers les leggins, liberté aux leggins, plus jamais ça, soit la routine habituelle de tout scandale. Mais ne vous inquiétez pas car United Airlines a son excuse toute prête :« les pass riders doivent suivre les règles » en gros ce sont des passagers qui ont un parent dans la compagnie et ont donc obtenu des places pratiquement gratuites. Enfin entre avoir une place gratuite et devoir suivre les règles des employés il y a une différence tout de même. C’est comme si j’invite quelqu’un à manger et quand il arrive, je lui dis : « Salut, bon là y’a les ustensiles (oui j’utilise le mot ustensile dans la vie courante, oui je le précise comme si c’était un truc impressionnant) dans le tiroir, le four est juste là et voilà, tu me fais la viande bien saignante par contre, merci, tu régales ».En plus là on parle d’adolescente, si c’était des vieilles femmes de 88 ans, je peux comprendre que pour le bien commun, on couvre ces toiles de la renaissance, mais bon ça va, pour une fille de 10 ans, je trouve ça plus adapté les leggins que le tailleur.

 

Deuxième péripétie, United met en place une politique de surbooking, c’est-à-dire que pour éviter au maximum d’avoir des avions pas pleins, ils vendent plus de billets que de place. Sauf que bon il arrive régulièrement que tous les gens viennent (les gens ne font aucun effort c’est dingue). Alors arrive le magnifique moment où l’on expulse des passagers (en échange d’une compensation financière bien sûr). Si la compensation financière ne vous chauffe pas trop là plus trop le choix, c’est de l’expulsion.  Dans ce cas un homme a fait le buzz du fait de la violence de son expulsion, le mec a payé sa place et on lui dit qu’il doit descendre parce qu’on a mal compté, il n’y a pas assez de place. Il refuse de sortir soi-disant qu’il a des choses à faire à l’arrivée, trêve de plaisanterie, il le cogne et sorte comme excuse : « Le passager était violent ». J’avoue quel monstre, on le vire d’une place qu’il a payé et il se plein, vraiment incroyable les gens de nos jours. Encore un qui n’a pas lu les conditions d’utilisation avant de cocher « j’ai lu » et c’est qu’il se plaint derrière. En plus, je suis sûr que cela partait d’un bon sentiment, il voulait peut-être juste rendre les voyages plus ludiques, comme l’explique leur président : « Alors, moi mon but, c’est de révolutionner la vision traditionnelle du commerce du on paye et obtient un bien ou un service. Moi je veux mettre en place le tu payes et derrière y’a tout un champ de possibles : t’as ce que tu voulais, tu n’as pas ce que tu voulais, tu l’as mais pas à la bonne date. C’est ça l’esprit du voyageur partir vers l’inconnu, on a juste voulu rendre le truc plus immersif ». Il est possible que cette interview n’ait jamais eu lieu.

 

Troisième péripétie, une dame envoie un lapin géant en voyage, ils le mettent en soute et à l’arrivée, il est mort. Pour le lapin, ce qui a de plus intéressant, c’est la taille de l’animal, je veux dire à ce niveau-là, je pense qu’une place dans l’avion aurait été plus adaptée et en première classe bien sûr, je veux dire, regardez-moi cette classe qui se dégage de ce lapin de presque 1 mètre.

Résultat de recherche d'images pour "Lapin géant Simon"

On peut noter que le Lapin s’appelle Simon comme le lapin d’une série d’albums pour enfants qui s’appelaient Simon le petit Lapin des superbes livres qui pourrait être, maintenant que j’y pense, un biopic sur l’enfance du lapin géant. On nous relate une enfance difficile avec un enfant qui n’a plus tous ses repères, dans une page poignante du livre, on lit : « Le matin sa maman lui disait : Debout mon petit lapin ! Et il répondait : Caca boudin… » clairement on voit là que Simon a atteint le point de non-retour, c’est d’ailleurs après cet épisode tragique qu’il est tombé dans les protéines, est allé à la salle et est devenu le lapin géant que l’on connaît. Son corps transformé n’a certainement pas assumé la pression de la soute, triste histoire d’un jeune lapin tombé dans la drogue trop jeune si seulement il avait été plus respectueux, on en serait pas là aujourd’hui.

 

Et enfin le dernier événement, sûrement le plus extraordinaire de tous. Un scorpion a piqué un homme dans l’avion. Oui, un scorpion, oui dans l’avion, non je ne pense pas que l’avion survolait un désert et de toute façon cela ne justifie pas la présence du scorpion. Le plus énorme c’est la réaction du passager, qui est une des plus belles que j’ai pu lire. Le mec s’appelle Richard Bell, déjà on sent le mâle, on sent l’aventurier. Sa femme raconte qu’en prenant un bagage le scorpion est tombé sur la tête de son mari. Sentant quelque chose Richard décida d’attraper ce qui lui est tombé dessus, en voyant que c’est un scorpion il l’attrape par la queue, car Richard, sait que c’est leurs points faibles, malheureusement pour lui le scorpion n’en était pas à sa première danse non plus et parvient à le piquer. À ce moment-là Richard le relâche et le scorpion tombe dans l’allée permettant aux hôtesses de s’en débarrasser. Ce qui souligne la bravoure de cet homme, c’est qu’après cet incident, il est resté au calme posé, il a pris un petit antiallergique et à l’arrivée, il n’est même pas allé à l’hôpital. Un homme, un vrai, il n’aurait pas mis de leggins lui.

 

C’est assez incroyable tout de même perso, j’ai hâte de savoir ce qui va se passer ensuite avec cette compagnie, un tigre relâché, ils vont se faire un délire et survoler une zone en guerre, on ne sait pas parce que comme a dit le président (ou n’a pas dit) : « il y a tout un champ de possibles ».

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *