Le record du dimanche #2

Les records c’est cool, ça permet de s’illustrer, de se surpasser et de toujours dépasser nos propres limites pour fixer des nouveaux standards. Enfin ça c’est dans quelques cas parce qu’on va pas se mentir y’a une multitude de records dont on ne connait même pas l’existence. Heureusement pour vous le Borderline va creuser dans les méandres du Guinness Book des records pour vous proposer les plus somptueux qui sont sortis.

 

 

La frustration n’est jamais finie :

 

Aujourd’hui, le borderline vous présente Masonobu Sato et il détient le record de la plus longue session de masturbation. En effet, cet athlète a réussi l’exploit d’aiguiser son sabre pendant 9h58. On peut d’abord trouver ça dommage qu’il n’est pas tenu deux minutes de plus parce que ça en jette un peu plus sur le CV de dire « je me lustre le chibre pendant 10h » plutôt que « je peux effeuiller mon baobab pendant 9h58 ».

 

Pour mieux comprendre l’homme derrière l’exploit, des journalistes ont réalisé un documentaire sur lui. On y apprend comment il s’est mis à la pratique de ce sport : sa petite amie ne voulait pas faire l’amour avec lui pour satisfaire ses désirs. Tout simplement sa copine n’est pas fan de la bête à deux dos donc il s’est dit « d’accord par contre chérie y’a moyen que tu me vois me dégraisser le salami assez régulièrement ». Et il n’y va pas avec le dos de la cuillère, en tout cas j’espère, ça serait dégueulasse quoique le record de l’homme qui s’est dégorgé le poireau le plus longtemps avec le dos d’une cuillère, c’est assez impressionnant. Le mec se tire la nouille tous les jours et il fait ça normal dans le salon pendant que ça petite amie cuisine, en regardant le jt ou autres, il fait cracher le piton comme tu jouerais sur ton smartphone. D’ailleurs, sa petite amie le dit, « c’est son hobby moi je fais de la couture et lui il fait cracher le python », ce que tout couple sain devrait mettre en place.

 

Ce qui a de beau, c’est qu’il explique que pour arriver à cet exploit, ça a été dur (elle est facile), qu’il a fallu des années d’entraînement quand toi l’homme lambda, tu fais ça occasionnellement (3 fois par jour comme les repas) devant ton ordi quand t’es seul, lui il fait ça fièrement posé dans son salon en plein jour. Il pratique l’onanisme (une belle façon d’appeler la masturbation) fièrement tel un soldat brandissant son drapeau après une victoire.

Il va même dans le sex shop du coin pour s’entraîner, il achète des instruments pour se mettre en condition, là où certains voient un mec bizarre, voir un pervers, le borderline voit un sportif, un héros, un symbole.

 

 

Vous pouvez retrouver ce merveilleux documentaire ici, et n’hésitez pas à aller mettre un like :

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *