Bord’erline présente JR, un artiste pas comme les autres

JR aka Jean René pour les intimes est un photographe français renommé.
En effet, il s’est fait connaitre grâce à sa maitrise du collage photographique. Le monde entier le connaît principalement pour ses œuvres aux dimensions pharamineuses.

Son idée est tout simplement d’exposer librement sur les murs du monde entier des photographies. Ainsi, il attire l’attention de ceux qui ne sont pas habitués à fréquenter des musées mais il se sert de cela aussi pour dénoncer et promouvoir ses idées.

 

JR est notamment présent sur les réseaux sociaux où il affiche ses nouveaux travaux, ses voyages etc.

Plus d’un million de personnes le suivent sur Instagram par exemple.

Ce jeune trublion moderne a entrepris de nombreux projets à travers le monde et la France.

Par exemple entre 2004 et 2006 il réalise « Portrait d’une génération » ; il expose des portraits de jeunes de banlieue en grand format dans les quartiers bourgeois. En 2007, il réalise la plus grande exposition photo illégale jamais crée : « Face 2 Face ». Le but de cette exposition était de mettre en avant des portraits d’israéliens et de palestiniens face à face dans huit villes palestiniennes et israéliennes et cela illégalement. En 2017, il a sorti un film « Visages villages » dans lequel on voit comment JR réalise ses œuvres éphémères à travers le monde.

 

 

Mur de séparation, côté palestinien, à Bethléem, Mars 2007

 

 

JR joue donc souvent avec les limites et les extrêmes pour pouvoir donner plus d’impact à ses œuvres. Ce comportement border lui a valu cette reconnaissance qu’il a aujourd’hui dans le monde entier.

Vincent Rubio

Rédacteur du Border, ma plume est plutôt satirique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire